Augmentation mammaire : trouver un chirurgien spécialisé

chirurgien pour augmentation mammaire

La chirurgie esthétique est une solution incontournable pour ceux ou celles qui souhaitent réparer un défaut physique : avoir des poitrines volumineuses, avoir un nez plus long, avoir des fesses plus grandes… Mais en quoi consiste la chirurgie mammaire ?

Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire est un acte chirurgical dont le but est d’augmenter le volume des seins. Pour ce faire, le médecin procèdera à la pose de prothèses mammaires. Cette solution est envisageable pour celles qui rêvent d’avoir de grosses poitrines ou qui veulent corriger le relâchement des seins suite à un amaigrissement, à une grossesse ou un allaitement. Aujourd’hui, les prothèses sont conçues à partir d’une enveloppe en silicone ou en polyuréthane et sont remplies :

·         de sérum physiologique : celui-ci est de moins en moins utilisé dans la chirurgie des seins, car le risque de rupture est élevé. De plus, il se dégonfle au fil des années

·         ou de gel de silicone : ce produit gagne du terrain, car il permet de réduire les risques de rétraction capsulaire péri prothétique

Concernant la taille, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les attentes. Cependant, il convient de choisir le modèle qui peut mettre vos seins en valeur, tout en gardant un aspect le plus naturel possible. Il faudrait donc choisir la taille en fonction de votre morphologie, de vos envies et votre anatomie.

Pour la forme, vous avez le choix entre :

·         Les implants ronds

·         Et les implants anatomiques

Attention ! Une opération augmentation mammaire n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale sauf en cas de reconstruction mammaire. Si vous voulez davantage d’informations sur l’augmentation mammaire à Bruxelles cliquez ici

Quels sont les risques et les précautions à prendre ?

Quelques jours avant l’opération, la prise d’aspirine et la consommation du tabac sont à proscrire, car ces substances augmentent le risque de complication. Après l’augmentation mammaire, il peut y avoir des complications plus ou moins gênantes (même si elles sont rares) : cicatrice hypertrophique, plis, vagues, infection, rupture de la prothèse, coque, perte de sensibilité passagère, embolie, phlébite, saignement, bleus, etc. La poitrine peut également être douloureuse et enflée pendant environ 15 jours. Et elle sera sensible pendant plusieurs semaines. La prise d’antalgique est donc recommandée pour soulager les douleurs. Les cas les plus graves nécessitent une nouvelle intervention urgente comme la coque au stade 4 ! Toutefois, si vous faites appel à un chirurgien am compétent, les risques seront réduits.

En outre, les prothèses mammaires ne durent pas éternellement. De la sorte, pensez à les changer dans 10 à 15 ans, avant l’apparition d’une coque ou la rupture de l’enveloppe. Donc, vous devez prévoir une somme à peu près équivalente à la première intervention.

Par ailleurs, sachez qu’une petite cicatrice restera visible après la chirurgie mammaire. De ce fait, choisissez l’emplacement qui vous gêne le moins : au creux de l’aisselle, sur le sillon du sein ou sur le pourtour de l’aréole. Pour terminer, afin de vérifier l’état des implants, un contrôle tous les ans est vivement conseillé. Et ne ratez pas les visites post-opératoires !

Comment se déroule l’intervention ?

Une consultation pré opératoire est indispensable afin de voir avec le chirurgien pour prothèses mammaires les différentes solutions possibles pour atteindre le volume recherché. D’ailleurs, pendant cette visite, il vous examinera et vous expliquera en détail les enjeux ainsi que le déroulement de l’opération. Vous devez également essayer les prothèses pour déterminer celles qui vous conviennent le mieux.

En outre, il posera des tas de questions sur vos antécédents médicaux et chirurgicaux pour avoir l’assurance que vous pouvez subir une opération chirurgicale en toute sécurité. Des examens sont aussi nécessaires avant l’opération : une mammographie et une échographie. À la fin, il vous donnera un devis détaillant l’opération : le matériel, le coût de l’intervention, l’anesthésie, etc. Ensuite, vous disposez d’un délai de réflexion avant de passer à la seconde consultation. Profitez de cette deuxième visite pour poser toutes les questions qui vous intriguent.

L’opération se déroule à l’hôpital sous anesthésie générale et dure entre 1 et 2 heures selon le patient. La consultation de l’anesthésiste est donc obligatoire au plus tard 48 heures précédent l’opération. Néanmoins, vous pouvez opter pour une anesthésie locale si telle est votre souhait. Il suffit de le demander à votre docteur. Après l’intervention, comptez en moyenne 2 jours d’hospitalisation. À la sortie, vous pouvez reprendre le cours normal de votre vie. Donc, vous n’avez nullement besoin de congé, à part les 48 heures passées à l’hôpital.

Pendant une semaine, la poitrine sera bandée et il faudrait porter un soutien-gorge spécifique pendant 1 mois au minimum. Par ailleurs, le sport est à éviter au moins pendant les deux mois suivant l’opération. Attention ! Le résultat ne sera effectif qu’après 3 à 6 mois.

Comment bien choisir son chirurgien ?

Certes, les offres pullulent sur internet que vous risquez de vous perdre ! Néanmoins, c’est une intervention à risque. De la sorte, mieux vaut prendre le temps de comparer les offres pour dénicher le meilleur médecin. Tout d’abord, fiez-vous au bouche-à-oreille pour trouver un plasticien compétent et expérimenté. Vos proches pourront vous suggérer quelques spécialistes qui ont déjà fait leurs preuves. Un chirurgien pour augmentation mammaire doit avoir une compétence dans la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Ainsi, vérifiez son diplôme si vous avez des doutes. L’expérience dans le secteur est aussi un gage d’efficacité et de fiabilité. En tout cas, il serait plus judicieux de choisir un praticien reconnu par l’ordre des médecins.

Qui plus est, la proximité est un critère essentiel. Si vous voulez réaliser une augmentation mammaire brabant wallon, alors privilégiez un expert qui se trouve non loin de votre région. De même, méfiez-vous des tarifs bon marché. Préférez plutôt ceux qui sont transparents en matière de prix. Pendant la première visite, il doit en effet vous donner en main propre tous les détails sur l’intervention, ou du moins vous communiquer une fourchette de prix. Vérifiez également son sens humain pendant ce premier contact : est-il à votre écoute ? Pose-t-il des questions pour montrer son intérêt ? Est-il pressé à recevoir un nouveau client ? Accepte-t-il toutes vos requêtes ou refuse-t-il les actes à risque ou dangereux ? Les réponses à ces questions vous guideront dans vos choix. Et surtout, tenez compte de votre première impression. Si vous vous sentez à l’aise, alors, vous avez certainement trouvé le bon !