L’objectif de la chirurgie esthétique de l’œil asiatique

chirurgie-esthetique-de-l-oeil-asiatique

Les personnes d’origine asiatique présentent des paupières aux caractéristiques particulières. Leurs paupières supérieures n’ont aucun pli, offrant un aspect bridé à leur regard. Plutôt complexant pour certaines femmes, elles ont alors recours à une chirurgie esthétique de leurs paupières pour embellir leur regard et l’ouvrir. Cette chirurgie du regard porte le nom de blépharoplastie asiatique. Examinons-la de plus près…

Qu’est-ce que la blépharoplastie asiatique ?

De nos jours, près de la moitié des Asiatiques ne possèdent pas de pli palpébral et leur regard paraît plus fermé et fatigué. A noter que cette caractéristique existe aussi chez certains occidentaux. Cette particularité est parfois considérée comme vraiment disgracieuse et c’est pourquoi certaines femmes ont recours à la chirurgie esthétique.

La technique de la blépharoplastie asiatique existe depuis longtemps. Dès 1896, on la retrouve sous différentes appellations dont le double eyelid surgery ou la chirurgie des paupières asiatiques.

Elle consiste alors à créer un sillon palpébral (pli au niveau de la paupière) au niveau de la paupière supérieure. Elle rajoute donc un pli où il n’y en avait pas, peut aussi ajuster la position d’un pli ou confirmer un pli peu marqué. C’est une opération purement esthétique.
Le but de cette chirurgie de l œil asiatique est d’embellir le regard et pas forcément de l’occidentaliser. Cette opération est souvent appelée à tort « occidentalisation du regard » car les femmes asiatiques veulent seulement embellir et rajeunir leur regard.
Ainsi pour créer une paupière, le chirurgien expérimenté va procéder au remodelage de la peau autour des yeux et former un pli, rapportant alors jeunesse et ouverture au regard.

Dans certains cas, la blépharoplastie asiatique s’accompagne d’une canthoplastie (modification de la forme de l’œil). Il s’agit alors de remonter le coin de l’œil. Mais généralement, le chirurgien n’y touche pas.

A qui s’adresse la chirurgie esthétique de l’oeil asiatique ?

La position du pli épicanthique (pli palpébral entre l’arcade et la paupière) détermine l’aspect bridé des yeux d’une personne.

Les Asiatiques possèdent une simple paupière ; leur pli épicanthique se confond alors avec la ligne des cils. Les Occidentaux ont une double paupière ; leur pli épicanthique est alors au-dessus de la ligne des cils.

La moitié des Asiatiques n’ont pas de pli palpébral au niveau de la paupière supérieure. L’autre moitié possède un pli palpébral mais généralement pas très marqué et insuffisant pour ouvrir totalement le regard comme chez les Européens.

La chirurgie des paupières (appelée aussi débridage des yeux) est ainsi très populaire en Chine, en Corée du Sud et au Japon. Ce sont surtout les jeunes femmes qui choisissent de se faire opérer, souvent par effet de mode (pour copier les actrices) ou pour trouver un mari ou un emploi, jugeant que les yeux bridés leur procurent un aspect mesquin, endormi voir stupide et elles désirent avoir un regard plus ouvert.

En Europe, la demande est beaucoup moins importante mais plus spécifique. Les personnes aux yeux bridés s’y plaignent d’un regard éteint et fatigué. Elles veulent une apparence plus éveillée et plus dynamique.

Il faut savoir qu’un chirurgien ne va pas débrider les yeux asiatiques pour leur offrir une apparence occidentale, mais uniquement dans le but de les embellir. Il va donc veiller à ce que les modifications qu’il a effectuées lors de l’intervention n’altèrent absolument pas l’origine ethnique de la personne.

Comment se déroule l’intervention esthétique ?

Avant une blépharoplastie asiatique, le patient doit consulter un chirurgien chevronné pour que celui-ci étudie l’ensemble de la zone à traiter et réalise un bilan ophtalmologique. Le patient va en profiter pour lui faire part de ses attentes. Le chirurgien l’informera également des risques potentiels de l’opération et lui donnera certaines recommandations (rendez-vous avec l’anesthésiste au moins 48 heures avant l’opération, pas de prise d’aspirine 10 jours avant l’intervention, respect d’un délai de réflexion de 15 jours entre la première consultation et l’intervention).

Pendant la chirurgie du regard, il faut savoir que l’opération est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale et qu’elle dure une heure. Le patient rentre donc chez lui dès la fin de l’intervention.

Cette chirurgie du regard va consister soit à créer un pli palpébral sur la paupière qui n’en avait pas, soit à améliorer la position, le tracé ou la hauteur du pli palpébral existant.

Plusieurs techniques opératoires sont alors possibles en fonction de l’importance de l’excédent de graisse et de peau.

L’incision complète (incision horizontale tout le long de la paupière) est la technique la plus courante car elle permet au chirurgien d’enlever en même temps des tissus graisseux et l’excès cutané entre les cils et le pli palpébral.

Des mini-incisions peuvent aussi être réalisées. Elles consistent à faire 3 à 5 mini-incisions au niveau désiré pour le pli palpébral. Cette opération n’est possible que si le patient ne présente aucun excédent de peau et très peu de graisse dans les tissus.

Quelles sont les suites de la blépharoplastie asiatique ?

A la fin de la chirurgie de l’œil asiatique, le chirurgien va placer des compresses glacées sur les yeux du patient pour atténuer les œdèmes et les hématomes.

Cet œdème va demeurer visible pendant 8 jours environ en cas d’incision complète. Si le patient a bénéficié de mini-incisions, le temps de récupération sera plus court car l’œdème post-opératoire va se résorber plus vite.

Juste après l’opération, le patient ressent une légère tension des paupières et une possible irritation des yeux. La vision peut également être un peu brouillée. Il faudra tout de même consulter le chirurgien au cas où la vision baisserait progressivement après l’intervention.

Certaines personnes ont aussi des difficultés à fermer complètement leurs paupières ; ce phénomène disparaît au bout de quelques jours.
Les points de suture sont retirés après 4 ou 5 jours qui suivent l’intervention.

Le patient doit se reposer pendant 10 jours, temps qui lui sera nécessaire pour récupérer une fonction visuelle normale. Il aura donc un arrêt de travail de cette durée ou un peu moins long selon le métier qu’il exerce.
Il faut savoir que le maquillage des paupières est autorisé dès que les fils sont retirés.